Monkeypox : transmission, symptômes…

Le virus du Monkeypox, circule en France. Cet article répondra à certaines de vos questions.

La variole du singe, aussi appelée le virus du Monkeypox, circule en France et dans le reste du monde. Dans cet article, nous allons répondre à certaines de vos questions (selon les informations fournies par Santé Publique France) : comment se transmet le virus du Monkeypox ? Quels en sont les symptômes ? Que faire en cas de symptômes ressemblants à ceux du virus du Monkeypox ?

Pour les professionnels de santé, institutions, associations, etc. vous pourrez retrouver à la fin de cet article des visuels utiles pour communiquer sur le virus du Monkeypox (fournis par SexoSafe).

Transmission :

Il se transmet principalement par :
– Le contact de la peau et des muqueuses (bouche, sexe, anus) avec les boutons ou les croûtes
– Les goutelettes (postillons, éternuement…)

Dans les situations suivantes :
– Long face-à-face, par les gouttelettes
– Contact physique rapproché,
– Partage de linge (vêtement, drap, serviette…), d’ustensiles de toilette (rasoir, brosse à dents), de vaisselle, etc.

Le virus du Monkeypox n’est pas considéré comme une IST, mais les rapports sexuels, avec ou sans pénétration, réunissent toutes les conditions pour une contamination. Avoir plusieurs partenaires augmente le risque d’être exposé au virus.

Une personne malade peut contaminer dès l’apparition des symptômes et jusqu’à cicatrisation des lésions. Il est donc important que les personnes malades respectent un isolement pendant toute la durée de la maladie (jusqu’à disparition des dernières croutes, le plus souvent 3 semaines).
Tant qu’il n’y a pas de symptôme, il n’y a pas de risque de transmission.

Symptômes

Entre 5 et 21 jours après une possible exposition au virus du Monkeypox, surveillez l’apparition des symptômes suivants :
– Boutons sur le visage, le sexe, les paumes des mains, les plantes des pieds ou au niveau de l’anus
– Fièvre
– Maux de tête
– Douleurs musculaires
– Fatigue
– Ganglions enflés et douloureux, sous la mâchoire, au niveau du cou ou au pli de l’aine

Si vous avez ces symptômes…

… Isolez vous et appelez le 15. Dans la plupart des cas, la maladie guérit généralement seule en 3 à 4 semaines.

Plus d’infos sur Sexosafe.

Cliquez ici pour télécharger le flyer imprimable, fourni par Sexosafe.

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter